Skip links

Injection de botox

Injection de botox

Médecine esthétique > Toxine botulique

Médecine esthétique > Toxine botulique

La toxine botulique (ou toxine botulinique ou Botox) est utilisée en ophtalmologie depuis 1990, avec pour principale indication le traitement du blépharospasme. Les patientes s’étaient rendues compte que l’oeil traité présentait moins de rides que l’autre.
Depuis, la toxine botulique est utilisée en médecine esthétique pour le traitement des rides d’expression du 1/3 supérieur du visage principalement.
Le vieillissement facial est dû à la contraction répétée des muscles de la mimique.
Or, lorsqu’on injecte ce médicament, il va venir bloquer la jonction neuro-musculaire, et va ainsi diminuer la contraction du muscle : c’est un effet myorelaxant.
Il n’y a aucun effet de comblement contrairement aux injections d’acide hyaluronique, qui peuvent parfois être réalisées en même temps.
Comme il existe beaucoup de muscles peauciers (le muscle est relié à la face profonde de la peau) au niveau du visage, les injections de toxine botulique vont relaxer ces muscles, diminuant les effets de leurs contractions sur la peau, ce qui va ainsi atténuer les rides.

Si les patientes ont apprécié les effets bénéfiques apportés par les injections de toxine botulique, et qu’elles souhaitent un effet définitif, il est alors possible de leur proposer le lipofilling du visage (ou lipostructure ou injection de graisse autologue).
Puis entre 40 ans et 65 ans, les structures commencent à être trop abîmées, et les liftings du visage seront plus adaptés pour corriger les défauts de façon plus durable et plus marquée.

Voici les explications du Docteur Jonathan FRAY, chirurgien esthétique pratiquant les injections de toxine botulique à la Réunion.

Qu’attendre de vos injections de botox ?

Objectifs de l’intervention

Une atténuation voire disparition des rides ou ridules au repos

Une diminution de la puissance de contraction en dynamique

Une disparition de la ride du lion

Un front lisse

Une disparition des rides de la patte d’oie

Un dosage adapté pour que votre visage conserve ses expressions

Un rajeunissement du visage

Un visage reposé, détendu, moins fatigué, moins sévère

Un aspect très naturel et harmonieux, adapté à votre morphologie

Une image corporelle améliorée

La correction d’une asymétrie si besoin

Une meilleure confiance en soi par la suppression d’un complexe ou la diminution d’une souffrance psychique

Quelles rides sont traitées par les injections de botox ?

Les 3 principaux sites d’injection

Les injections de toxine botulique sont utilisées sur différentes zones du visage et ont principalement pour objectif le traitement de 3 types de rides : les rides frontales, les rides de la patte d’oie et les rides du lion.

Les rides frontales

Ces rides sont horizontales, visualisées lorsqu’on soulève les sourcils mais pouvant souvent être visibles au repos. Elles tendent à vieillir le visage. Elles sont dues à la contraction du muscle releveur des sourcils : le muscle frontal, situé juste sous la peau. Les injections seront donc très superficielles, en 1 à 2 lignes de points d’injections séparés d’1 à 2 cm chacun. Il est obligatoire d’être à au moins 2 cm de la ligne supérieure d’implantation du sourcil, pour éviter une ptose (chute) de ce dernier.

Les rides de la patte d’oie

Ces rides sont réparties de façon concentriques à la partie externe des yeux, vers les tempes et la partie haute de la joue. Elles apparaissent lorsqu’on fait un sourire forcé, ou lorsque le soleil nous éblouit, mais peuvent parfois être visibles au repos. Elles sont dues à la contraction d’un muscle abaisseur des sourcils : le muscle orbiculaire des paupières, situé juste sous la peau. Les injections seront donc également très superficielles, à 1 cm de distance du cadre orbitaire pour éviter tout risque de diplopie (vision double par paralysie d’un des muscles permettant le mouvement des yeux).

Les rides du Lion

Également appelées rides de la glabelle ou intersourcillières, elles sont verticales, situées entre les sourcils. Elles donnent un air sévère au visage. Elles apparaissent lorsqu’on fronce les sourcils, mais peuvent parfois être visibles et assez marquées au repos. Elles sont dues à la contraction de muscles abaisseurs des sourcils : les corrugators et le procerus, situés plus profondément sous la peau. L’injection sera donc plus profonde, et toujours à 1 cm de distance du cadre orbitaire pour éviter tout risque de diplopie.

Les 6 points importants à connaître sur le botox

À savoir sur la toxine botulique

  • Les effets du traitement vont mettre 3 jours à se mettre en place, le maximum de l’efficacité apparaissant vers le 15ème jour. L’effet n’est donc pas immédiat après l’injection, et il faudra savoir patienter 2 semaines pour voir les bénéfices de l’injection.
  • La phase de plateau du rendu dure environ 3 à 4 mois, puis les effets vont décroître, pour finir par disparaître totalement vers le 6ème mois. Si vous voulez retrouver les effets, il faudra alors renouveler l’injection.
  • Mais attention, il ne faut jamais rapprocher à moins de 3 mois les séances d’injections de manière à éviter un «effet vaccin».
  • Je commence généralement avec des doses standard, environ 0,05mL par point, pour évaluer votre réactivité au produit, et éviter un effet «figé» du visage, en préférant lui conserver son expressivité, mais sans les rides qui vous déplaisent. Il ne faut donc pas en faire trop lors de la 1ère injection. Par la suite, je pourrai augmenter progressivement les doses au cours des injections suivantes, pour vous proposer un rendu sur mesure, adapté à votre visage, à vos rides, et à vos désirs.
  • Le fait de débuter les injections relativement tôt, dès la trentaine, permet d’éviter de voir apparaître des rides trop marquées, trop profondes. On parle « d’effet préventif » contre le vieillissement, surtout lorsque les injections sont entretenues dans le temps.
  • Enfin, les complications sont très rares avec la toxine botulique, et aucune n’est définitive.

Injections de botox avant après

Ces exemples de traitement par toxine botulique ne sont présentés qu’à titre informatif. Je pourrai vous montrer d’autres photos lors de la consultation, pour vous illustrer les différentes techniques, et afin de vous aider dans votre choix.

* Les photos sont publiées avec l’autorisation des patients, compte tenu de mon engagement à préserver leur anonymat.

Injections de botox avant après

Ces exemples de traitement par toxine botulique ne sont présentés qu’à titre informatif. Je pourrai vous montrer d’autres photos lors de la consultation, pour vous illustrer les différentes techniques, et afin de vous aider dans votre choix.

* Les photos sont publiées avec l’autorisation des patients, compte tenu de mon engagement à préserver leur anonymat.

Les étapes de l’intervention

Consultation avant injection

Dans la mesure où il s’agit dans la majorité des cas d’un acte de médecine esthétique, 1 seule consultation avec le chirurgien peut suffire si vous êtes décidée, et l’injection peut parfois être réalisée dans la foulée.

Au cours de cette consultation, je vous informerai des modalités de l’injection.
Puis je vérifierai que vous n’avez pas de contre-indication à la réalisation de l’injection : certaines maladies neuro-musculaires comme la myasthénie, la femme enceinte ou allaitant, une hypersensibilité connue à la neurotoxine botulinique A ou à la sérum-albumine ou de traitements par les aminosides.
Il ne faut pas prendre d’aspirine ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) les quelques jours précédant l’injection.
Il faudra que vous m’informiez si vous êtes soigné par des injections de toxine botulique pour d’autres problèmes, si vous avez un trouble de la coagulation, ou tout autre souci de santé.
Enfin, nous choisirons ensemble la ou les zone(s) à injecter, à l’aide de photos, toujours dans l’idée d’une harmonie avec votre morphologie.

Je vous informerai au sujet des bénéfices, et des risques ou complications liés à l’injection en vous remettant et expliquant la fiche d’information de la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique, la société savante des chirurgiens plasticiens) correspondant à la toxine botulique.
Je répondrai à toutes vos questions au sujet de votre injection.

Nous validerons alors l’injection et un devis vous sera remis, ainsi qu’un consentement éclairé (document attestant que vous avez lu et compris le déroulement de l’injection).

Une consultation avec l’anesthésiste n’est pas nécessaire puisque les injections sont réalisées directement au cabinet.

Votre chirurgien : Dr Jonathan Fray

Le Dr Fray est chirurgien esthétique à la Réunion, il réalise également des traitements de médecine esthétique tels que les injections de toxine botulique.

En savoir plus sur le Dr Fray

Les étapes du traitement

Le jour de l’injection

L’injection a lieu au cabinet de consultation du centre de médecine esthétique.
Elle est relativement rapide et dure quelques minutes.
Vous pourrez rentrer à domicile dès l’injection terminée.
L’injection est réalisée à l’aide d’un flacon de 50 UI, qu’il faudra reconstituer avec du sérum physiologique. L’ensemble est ensuite injecté à l’aide d’une seringue et de toutes petites aiguilles de 30 gauges, permettant une injection très confortable pour vous, habituellement peu douloureuse.
Malgré tout, si les piqûres sont une source de stress, il est possible d’appliquer une crème anesthésiante Emla 1 heure avant l’injection.
Le principe est de réaliser des injections soit en profondeur pour les rides du lion, soit en superficie pour les rides frontales et de la patte d’oie.
Je pratique un massage des zones injectées de manière à bien répartir le produit sous la peau et obtenir un aspect uniforme. Il diffuse sur un rayon d’1 cm environ.
Il n’y a pas de cicatrice après l’injection.
Le fait de traiter les 3 sous-unités esthétiques du visage lors d’une même séance va optimiser et parfaire le rendu, qui sera plus visible et harmonieux.

Les étapes de l’intervention

Après l’injection

Immédiat

Une petite rougeur cutanée ainsi qu’un œdème (gonflement) modéré sont fréquents au niveau des points d’injection, mais disparaîtront 20 à 30 minutes après la séance d’injection, ce qui permet de reprendre les activités socio-professionnelles très rapidement.
Les ecchymoses (bleus) sont également assez rares, sauf si un petit vaisseau a été blessé par l’aiguille pendant l’injection. Une application de pack glacé permettra de les résorber plus vite.
En revanche, mes patients décrivent assez souvent une sensation de tension, d’aspect « cartonné » des zones injectées. Cette sensation disparaît au bout de quelques jours.
Le jour de l’injection, il est déconseillé de faire du sport, ou des activités physiques intenses, et de porter une casque ou un chapeau serré.
Il faudra également ne pas prendre d’aspirine ou d’AINS les 15 jours suivant l’injection.

Le suivi

L’idéal est de se revoir 15 jours après l’injection, de manière à m’assurer que tout va bien, et qu’il n’y a pas de complication.

Une séance de retouche peut parfois s’avérer nécessaire en cas d’asymétrie.

La prochaine injection pourra avoir lieu au 6ème mois puisque les effets de la toxine se seront alors dissipés.

Je vous remettrai un petit schéma récapitulatif des zones traitées. Cela sera très utile pour vous, si vous déménagez et qu’un autre médecin souhaite savoir quelles zones ont déjà été injectées, et quels produits ont été utilisés.

Questions fréquentes sur la toxine botulique

Voici une liste des questions les plus fréquemment posées au Dr Fray lors de ses consultation pour lifting mammaire au sein de son cabinet à la Réunion.

Non, l’effet ne sera pas définitif, il n’est que temporaire, et pour le pérenniser, il faudra renouveler les injections tous les 6 mois en moyenne, même si cela est variable d’un patient à l’autre. Il est important de bien insister sur ce point, pour éviter toute déception liée à une dissipation des effets. En revanche, si l’effet apporté à vos rides de la glabelle et de la patte d’oie, par la toxine botulique vous plaît, que vous souhaitez un rendu durable et que vous ne présentez pas de contre-indication, je pourrai vous proposer un lipofilling du visage.

Non, l’injection de toxine botulique ne fait pas disparaître complètement les rides, mais elle va les rendre quasiment invisibles au repos, et va fortement les atténuer en dynamique. Certaines rides très profondes et très anciennes sont plus difficile à corriger et auront plus de difficultés à s’atténuer. C’est très important de bien en avoir conscience avant l’injection, pour éviter toute déception.

Les injections de toxine botulique sont une bonne alternative aux liftings dans les 1ers temps du vieillissement facial, entre 30 et 45 ans, surtout pour le 1/3 supérieur du visage. Cependant, dès que des excédents cutanés vont apparaître (paupières tombantes) ou que les tissus vont s’affaisser (bajoues), les injections de toxine botulique ou d’acide hyaluronique ne pourront corriger ces défauts, et il faudra alors songer au lifting du visage pour les corriger.

Non, je préfère réaliser une première séance avec des doses de départ standard pour éviter cet aspect de visage figé tant redouté. Au cours des injections suivantes, j’augmenterai progressivement et sur mesure les doses en fonction de la contractilité de vos muscles et de vos attentes, pour trouver le dosage qui soit le plus adapté à votre visage. L’objectif est d’atténuer vos rides, tout en conservant l’expression de votre visage.

Honoraires des injections de toxine botulique

Les frais relatifs au traitement par injection de toxine botulique sont de 300€ par flacon de 50 UI. Ils comprennent les honoraires en rapport avec l’injection et le flacon de toxine botulique.

La sécurité sociale ne peut pas participer à la prise en charge du traitement mais il est important de savoir que la plupart des mutuelles complémentaires peuvent rembourser tout ou une partie de ces honoraires.

Besoin de plus d’information sur les traitements par toxine botulique à la Réunion ?

Le Dr Fray vous propose de consulter la fiche d’information éditée par la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique) ou de prendre RDV avec lui pour un conseil personnalisé.

Téléchargez la fiche de la SOFCPRE
Prendre RDV avec le Dr Fray