Skip links

Implant mammaire

Implant mammaire

Augmentation mammaire > Implant mammaire

Augmentation mammaire > Implant mammaire

L’augmentation mammaire par prothèses consiste à augmenter le volume de la poitrine à l’aide d’implants, dans les cas d’atrophie ou d’hypotrophie mammaire. Aujourd’hui, l’augmentation mammaire par prothèse est l’intervention de chirurgie esthétique la plus fréquemment réalisée en France et dans le monde, juste après la lipoaspiration.

Voici les explications du Docteur Jonathan FRAY, chirurgien esthétique pratiquant l’augmentation mammaire par prothèses à la Réunion.

Qu’attendre de votre pose d’implants mammaires ?

Objectifs de l’intervention

Une augmentation du volume de vos seins

Un aspect naturel et harmonieux, adapté à votre morphologie

Une amélioration éventuelle de la forme ou de l’aspect esthétique de votre poitrine

Une féminité retrouvée

Le traitement d’un éventuel début de chute de votre poitrine, suite à une grossesse, un allaitement ou un amaigrissement

La possibilité de remettre des sous-vêtements qui vous plaisent, des robes avec décolletés, de retrouver une liberté vestimentaire...

La correction d’une asymétrie si besoin

Une image corporelle améliorée

Une meilleure confiance en soi par la suppression d’un complexe ou la diminution d’une souffrance psychique

Une amélioration de votre intimité

Photos avant après d’implant mammaire

Ces exemples de prothèses mammaires ne sont présentés qu’à titre informatif.
Je pourrai vous montrer d’autres photos lors de la consultation, pour vous illustrer les différentes techniques, et afin de vous aider dans votre choix.

* Les photos sont publiées avec l’autorisation des patients, compte tenu de mon engagement à préserver leur anonymat.

Photos avant après d’implant mammaire

Ces exemples de prothèses mammaires ne sont présentés qu’à titre informatif.
Je pourrai vous montrer d’autres photos lors de la consultation, pour vous illustrer les différentes techniques, et afin de vous aider dans votre choix.

* Les photos sont publiées avec l’autorisation des patients, compte tenu de mon engagement à préserver leur anonymat.

Les étapes de l’intervention

Consultations pré-opératoires

Dans la mesure où il s’agit dans la majorité des cas d’un acte de chirurgie esthétique, 2 consultations sont nécessaires avec le chirurgien avant toute pose d’implants ou prothèses mammaires.

Au cours de la première consultation, je vous informerai des modalités de l’opération, nous choisirons ensemble la voie d’abord (l’emplacement de votre future cicatrice, par laquelle sera introduit l’implant), la loge, la taille et le modèle de l’implant, à l’aide de photos, de mesures et de prothèses d’essai, toujours dans l’idée d’une harmonie avec votre morphologie.

Je répondrai à toutes vos questions au sujet de votre future opération et vous informerai au sujet des bénéfices, et des risques ou complications liés à l’intervention en vous remettant et expliquant la fiche d’information de la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique, la société savante des chirurgiens plasticiens) correspondant aux implants mammaires.

Une ordonnance pour réaliser une échographie mammaire ou une mammographie vous sera prescrite.
Cet examen est obligatoire pour toute intervention sur la poitrine, afin d’éliminer tout risque de cancer du sein avant l’opération.

La seconde consultation, espacée de 14 jours de la première pour respecter votre délai légal de réflexion, permettra de s’assurer que vous avez bien lu et compris la fiche d’information de la SOFCPRE.
Ce sera également l’occasion de répondre aux éventuelles questions qui vous seraient venues dans l’intervalle.

Nous validerons alors l’opération et nous fixerons une date opératoire.
Un devis vous sera remis, ainsi qu’un consentement éclairé (document attestant que vous avez lu et compris le déroulement de l’opération).

Une consultation avec l’anesthésiste 1 à 2 semaines auparavant est nécessaire pour qu’il vous informe au sujet de l’anesthésie et vous prescrive au besoin un bilan biologique. Il vous informera des modalités de prise en charge de la douleur après la chirurgie.

Le tabac favorisant toutes les complications et notamment l’infection, il devra être impérativement arrêté 1 mois avant et 1 mois après l’opération. À cet effet, une consultation avec un tabacologue est conseillée.

Quelle technique et type d’implants mammaires choisir ?

Une intervention adaptée à vos besoins

Au cours des deux premières consultations pré-opératoires, nous choisirons ensemble les modalités de l’intervention : la voie d’abord, la loge, la taille et le modèle de l’implant, dans l’idée d’une harmonie avec votre morphologie.

Il existe 3 voies d’abord :

  • la voie aréolaire, avec une cicatrice souvent située à la partie inférieure de l’aréole, discrète et facile à réaliser, elle autorise aussi un petit lifting mammaire si besoin en la plaçant à la partie supérieure de l’aréole
  • la voie axillaire, permet la mise en place de l’implant grâce à une cicatrice dissimulée dans l’aisselle, ce qui est très satisfaisant car il n’y a aucune cicatrice sur le sein. Mais elle est plus à risque d’infection, et ne pourra pas être « réutilisée » en cas de complication (hématome, infection, coque,…) ou de changement (retrait des implants mammaires), et obligera à la réalisation d’une autre cicatrice sous-mammaire ou péri-aréolaire
  • la voie sous-mammaire consiste à placer la cicatrice dans le futur sillon sous-mammaire, et autorise la réalisation de la technique du Dual-Plan (cf ci-après). Mais elle peut être plus visible que les 2 précédentes, surtout en position allongée, et elle est plus à risque d’exposition de la prothèse car cette dernière appuie directement sur la cicatrice.

Les prothèses peuvent être placées :

  • soit devant le muscle : c’est ce qu’on appelle la loge pré-pectorale, moins douloureuse puisqu’on ne décolle pas le muscle, mais avec un effet un peu moins naturel, surtout au niveau du décolleté chez les patientes fines et lorsqu’on utilise des implants ronds
  • soit derrière le muscle : c’est la loge rétro-pectorale, le plus souvent choisie par les patientes et les chirurgiens, car elle offre un rendu plus naturel, même si les 48 premières heures sont un peu plus douloureuses
  • enfin, le DUAL-PLAN est un mélange des 2 loges précédentes, puisque le muscle pectoral n’est décollé qu’à sa partie haute, offrant un décolleté plus naturel, et un sein bien arrondi dans sa partie basse.

Les implants mammaires utilisés peuvent être :

  • ronds : souvent choisis car s’ils venaient à tourner, cela n’altèrerait pas le rendu
  • anatomiques : plus souvent utilisés en chirurgie réparatrice après cancer (reconstruction après mastectomie)
  • à enveloppe d’élastomère de silicone : lisse, micro ou nano-texturée
  • remplis de gel de silicone ou de sérum physiologique

Votre chirurgien : Dr Jonathan Fray

Le Dr Fray est chirurgien esthétique à la Réunion, spécialiste de la chirurgie des seins et notamment de la pose d’implants mammaires.

En savoir plus sur le Dr Fray

Les étapes de l’intervention

Le jour de l’intervention

L’intervention a lieu sous anesthésie générale et dure environ 1h à 1h30.
Elle se déroule habituellement en chirurgie ambulatoire, c’est à dire que l’hospitalisation se limite à une seule journée et vous rentrez à domicile le soir même, dès que votre état le permet.

  • Avant l’opération, je passerai vous dire bonjour le matin, et réaliser les dessins opératoires.
  • Au cours de l’opération, la loge prothétique est créée sur mesure, et les implants sont introduits à l’aide d’un dispositif médical évitant tout contact entre l’implant et la peau du sein, ce qui diminue le risque d’infection. Puis la fermeture est réalisée à l’aide de points de suture enfouis sous la peau et résorbables, pour une cicatrice la plus discrète possible.
  • Après l’intervention, je passerai vous voir pour valider votre sortie, vous remettre les ordonnances pour le pansement, ainsi que les consignes post-opératoires.

Les étapes de l’intervention

Le post-opératoire

Immédiat

Les antalgiques vous aideront à soulager les douleurs, plus intenses les 48 premières heures en cas de loge rétro-pectorale.
Un œdème (gonflement), des ecchymoses (bleus) et une gêne à l’élévation des bras sont assez fréquents les 15 premiers jours.

Le lendemain de l’opération, le pansement devra être refait, éventuellement par une infirmière à domicile, et ce jusqu’à cicatrisation, au bout d’une semaine environ.
Je n’utilise pas de drain aspiratif, de manière à diminuer le risque d’infection et d’inconfort lié à leur ablation, et il n’y en aura donc pas à retirer.

Il vous faudra porter un soutien-gorge de contention pendant 2 à 3 mois pour bien maintenir les implants en place, et éviter leur déplacement ou un élargissement des cicatrices.
Pendant toute cette période, il ne faudra pas faire de sport, ni efforts physiques intenses, ni soulèvement de charge lourde.

Comme il s’agit d’un acte de chirurgie esthétique, un arrêt de travail ne pourra pas vous être remis.
Cependant, il est recommandé de prévoir 10 à 15 jours sans travail pour vous reposer après l’intervention.

Le suivi

Je vous reverrai la semaine suivante pour m’assurer que tout va bien, et qu’il n’y a pas de complication. Le retour à la vie sociale sera alors en général possible.

Ensuite, il faudra appliquer une crème hydratante sur vos cicatrices et réaliser des massages doux pour les assouplir. Et bien sûr les protéger du soleil la première année à l’aide d’une crème écran total.

Les autres consultations de contrôle auront lieu au 3ème mois. C’est à ce moment que la majorité de l’oedème aura disparu, et que l’on aura une bonne idée du rendu morphologique.
Puis au 6ème mois, et ensuite à 1 an où l’on aura obtenu l’aspect final en terme de cicatrice.

Enfin, le suivi sera annuel, avec réalisation d’une échographie mammaire de contrôle : ce sont les recommandations de la SOFCPRE.

Questions fréquentes sur les implants mammaires

Voici une liste des questions les plus fréquemment posées au Dr Fray lors de ses consultation pour augmentation mammaire par prothèses ou implants.

Cette question revient souvent chez de nombreuses patientes. Oui, cela sera le plus souvent possible, car les canaux galactophoriques qui amènent le lait maternel au mamelon ne sont pas coupés lors de la chirurgie. Il est cependant recommandé d’attendre une année après l’opération avant d’envisager une grossesse.

Non, l’état actuel de la science laisse à penser que l’implantation de prothèses mammaires n’augmente pas le risque de survenue de cancer du sein.

Il est extrêmement rare (59 cas à ce jour pour 400 000 implants depuis 2011 en France). Il semblerait être favorisé par les implants macro-texturés. Il se guérit très bien s’il est découvert à temps. L’ANSM a préconisé d’utiliser préférentiellement des implants lisses, et c’est actuellement ce que je fais.

Il est impossible de prévoir précisément la durée de vie exacte des implants mammaires. La durée de vie moyenne est estimée à 10 ans.
Passée cette durée, il faudra envisager de les changer pour éviter toute fuite ou rupture de ces derniers.

Non, à condition que vous respectiez bien les consignes post-opératoires avant de reprendre le sport. Chez les sportives de haut niveau, il sera préférable de placer les implants devant le muscle pectoral pour éviter toute contraction du celui-ci qui pourrait comprimer la prothèse.

Oui, vous pourrez vous doucher, en prenant soin de ne pas frotter sur les cicatrices, et de bien les sécher. L’idéal étant de refaire le pansement juste après vous être douchée.

Honoraires pour des implants mammaires

Les frais relatifs à l’augmentation mammaire par prothèse sont compris entre 4000€ et 4500€. Ils comprennent d’une part les honoraires chirurgicaux, et d’autre part les frais en rapport avec l’hospitalisation dans la clinique, avec le bloc opératoire, l’anesthésie et les implants.

Dans de rares cas d’agénésie mammaire vraie (absence radicale de tout développement mammaire), la sécurité sociale peut participer à la prise en charge de l’intervention. Il faut pour cela en faire la demande à l’aide d’une entente préalable et obtenir l’accord du Médecin conseil. Cette possibilité sera évaluée lors de la consultation.

Dans le cas où la sécurité sociale ne participerait pas à la prise en charge de l’intervention, il est important de savoir que la plupart des mutuelles complémentaires peuvent rembourser tout ou une partie de ces honoraires.

Besoin de plus d’information sur la pose d’implants mammaires à la Réunion ?

Le Dr Fray vous propose de consulter la fiche d’information éditée par la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique) ou de prendre RDV avec lui pour un conseil personnalisé.

Téléchargez la fiche de la SOFCPRE
Prendre RDV avec le Dr Fray